metabolisme lent ou rapide comment savoir

Comment savoir si mon métabolisme est lent ? Que faire ?

Quand vous débutez dans un régime alimentaire, votre objectif est de perdre du poids le plus rapidement possible. Mais parfois, malgré une alimentation équilibrée et du sport, vous n’arrivez pas à perdre vos kilos superflus. C’est à ce moment-là qu’il faudra se poser des questions concernant votre métabolisme: Est-il lent ou rapide ? 

Dans le cadre d’un métabolisme rapide, vous perdrez du poids plus facilement. Dans le cas d’un métabolisme lent, votre masse graisseuse aura du mal à disparaître malgré un gros déficit calorique. Ne vous inquiétez pas, vous pouvez relancer et activer votre métabolisme avec quelques astuces que nous vous donnons dans cet article. Lisez jusqu’au bout, vous trouverez sans doute la solution qui vous convient !


10 symptômes d’un métabolisme lent: comment le reconnaître ?

1 – La prise de poids 

prise de poids metabolisme lent

Le métabolisme est le processus par lequel votre corps convertit ce que vous consommez en énergie. Bien que votre alimentation soit équilibrée et que vous pratiquez des exercices physiques, un métabolisme ralenti peut contribuer à la prise de poids car votre corps ralentit simplement la conversion des calories. Vous brûlez moins de calories pour la même quantité de nourriture consommée dans une journée par rapport à une personne qui a un métabolisme rapide. Votre corps finit par stocker plus de graisse pour se protéger du manque.

2 – La fatigue chronique 

metabolisme ralentit fatigue chronique

Vous n’arrivez pas à vous débarrasser de ce sentiment de fatigue et d’épuisement même si vous dormez suffisamment ? Si votre métabolisme est à la traîne, et donc le processus de décomposition des aliments et de transformation des nutriments en énergie, vos niveaux d’énergie seront également diminués. Certaines affections médicales, comme une réduction du nombre de globules rouges due à une carence en fer ou en vitamine B, peuvent provoquer à la fois la fatigue et le ralentissement du métabolisme qui l’accompagne. Vous pouvez donc opter pour des compléments alimentaires pour vous aider.

3 – Difficulté à perdre du poids

ralentir son metabolisme en mangeant peu calorique

Une diminution de votre métabolisme peut rendre la perte de poids plus difficile, car il dépend en grande partie de la capacité à brûler plus de calories que vous n’en absorbez. Si vous restreignez soudainement votre alimentation et ne mangez pas assez en général, votre métabolisme va naturellement ralentir pour conserver les calories pour l’énergie. Lorsque votre métabolisme ralentit, vous brûlez moins de calories, en particulier au repos, et vous avez plus de chances de garder votre poids, voire d’en prendre.

A lire absolument: Comment perdre du poids en 1 mois ?

4 – La peau sèche et craquelée

peau seche signe dun metabolisme lent

Les hormones qui contribuent à la santé de votre peau et de vos ongles sont aussi celles qui contrôlent vos processus métaboliques. Un déséquilibre de l’une se répercute sur l’autre. Une peau sèche, qui démange ou même grasse, accompagnée d’une décoloration, d’une pâleur ou d’une augmentation de l’acné, sont des signes utiles pour identifier les déficiences métaboliques potentielles.

5 – La perte des cheveux

perte des cheveux et metabolisme

Tout comme votre peau et vos ongles, vos cheveux se régénèrent constamment et ont besoin de plus en plus de nutriments pour pousser. Si le ralentissement de votre métabolisme affecte l’apport en nutriments de votre corps, vos cheveux n’auront pas l’approvisionnement dont ils ont besoin pour rester forts, dynamiques et en bonne santé. La perte de cheveux ou simplement un changement de texture vers des cheveux secs et ternes peut être un signe de ralentissement du métabolisme.

6 – La sensation de froid

sensation de froid et sante

Il a été démontré qu’une température corporelle plus basse ralentit le métabolisme. Si votre température corporelle naturelle penche du côté de la fraîcheur, cela pourrait affecter votre métabolisme et, en conjonction avec d’autres symptômes. N’hésitez pas à consulter un médecin pour vous aider à poser un diagnostic.

7 – La sensation de faiblesse

faiblesse energetique et metabolisme

Les protections naturelles de votre corps contre les bactéries et les virus étrangers nécessitent un système immunitaire sain qui peut être affecté par un changement de votre métabolisme. Puisque votre corps prend les nutriments de votre alimentation et les transmet à vos organes et à votre système immunitaire pour qu’ils fonctionnent correctement, si la conversion des aliments en nutriments se relâche, votre corps est plus vulnérable aux maladies. L’accumulation de liquide autour des articulations et des muscles résultant d’un métabolisme ralenti peut également provoquer des raideurs, des faiblesses et même des douleurs.

8 – Les envies de sucre impulsives

envie de sucre metabolisme lent

Lorsque le taux de sucre dans le sang de votre corps baisse, vous pouvez avoir des envies de sucre et de calories pour compenser. En plus de réguler la conversion des graisses stockées en énergie, vos glandes surrénales assurent le bon fonctionnement de votre métabolisme. Si vos glandes surrénales sont « déréglées » et que vous avez envie de sucre pour compenser un manque d’énergie, cela peut être un indicateur que votre métabolisme est également affecté.

9 – La difficulté à rester concentrer

metabolisme et activite cerebrale energie

Votre cerveau survit grâce aux nutriments que votre corps est capable d’absorber à partir des aliments que vous mangez et des boissons que vous buvez. Si, en raison d’un métabolisme lent, la conversion de ces nutriments en énergie entrave le fonctionnement normal de votre cerveau, la concentration et la vigilance seront également à la traîne. 

10 – Les maux de tête

ralentissement du metabolisme et maux de tete

Le gonflement du cerveau et les céphalées de tension et migraines qui l’accompagnent peuvent être associés à une thyroïde inactive qui ralentit également votre métabolisme. En outre, une fluctuation malsaine des niveaux de cortisol, l’hormone du stress, provoque un déséquilibre métabolique et il a également été démontré qu’elle déclenche des migraines.

Les causes d’un métabolisme lent

causes metabolisme ralentit

Certaines choses sont hors de notre contrôle lorsqu’il s’agit du métabolisme. La génétique, l’âge et le sexe jouent tous un rôle dans l’efficacité avec laquelle votre corps utilise l’énergie et maintient son poids. Beaucoup pensent que les personnes obèses ont un métabolisme lent, mais ce n’est pas toujours vrai, d’autres facteurs interviennent dans la régulation du métabolisme.

La thyroïde

Votre thyroïde est une glande située dans votre cou qui sécrète des hormones qui régulent votre taux métabolique. C’est également le facteur déterminant de l’efficacité de votre métabolisme. Elle contribue à la santé de la peau, des cheveux et des ongles. Si votre peau est sèche et craquelée, en particulier sur ou autour de vos talons, c’est un indicateur possible que votre thyroïde ne fonctionne pas efficacement.

Les hormones

Cela va de pair avec votre thyroïde. Les niveaux d’hormones et le taux de production jouent également un rôle important dans le fonctionnement de votre métabolisme. Soyez attentif à ces signes d’un éventuel déséquilibre hormonal comme par exemple: la chute des cheveux au niveau du crâne, les règles irrégulières, la fatigue constante ou encore la dépression.

La génétique ou hérédité

La génétique est un facteur incontrôlable qui peut grandement influencer notre taux métabolique. Les deux principaux facteurs génétiques sont l’âge et le sexe. Le métabolisme ralentit avec l’âge car la masse musculaire diminue, ce qui réduit la vitesse à laquelle vous brûlez les calories. De plus, le métabolisme est généralement plus faible chez les femmes que chez les hommes, car ils ont souvent plus de masse musculaire et moins de graisse corporelle.

Le mode de vie

Votre corps brûle en moyenne naturellement 1 800 calories chez les femmes et 2 400 calories chez les hommes par jour, simplement au repos avec les fonctions vitales. Cependant, le maintien d’un métabolisme élevé dépend directement de votre alimentation et de la quantité d’exercice que vous faites. 

Comme votre corps transforme les aliments en énergie, ou en calories à brûler, vous devez éviter les pics de glycémie provoqués par la consommation de céréales raffinées et de sucres blancs. Des quantités importantes de protéines maigres, de fruits, de légumes et de céréales complètes, associées à une bonne hydratation, vont favoriser une production hormonale régulière qui contrôle votre métabolisme. 

Faire de l’exercice au moins 30 minutes par jour permet d’inciter votre métabolisme à brûler plus de calories, d’augmenter votre température interne, ce qui permet de brûler plus de calories, et de développer votre masse musculaire, ce qui permet également de brûler plus de calories.

Maladies et métabolismes lents

maladies influant le metabolisme

Bien que le métabolisme ralentisse naturellement avec les fluctuations du fonctionnement hormonal au fur et à mesure que vous vieillissez, il peut y avoir des conditions sous-jacentes qui reflètent les signes ci-dessus et qui nécessitent une attention médicale. Les maladies et autres problèmes de santé peuvent avoir un impact non négligeable sur votre métabolisme.

  • L’hypothyroïdie: Votre thyroïde est insuffisamment active, c’est souvent le cas chez les femmes de plus de 60 ans.
  • Le syndrome de Cushing: Il s’agit d’un trouble des glandes surrénales situées sur le dessus de chaque rein, qui entraîne des niveaux élevés d’hormone cortisol. Parmi les autres symptômes, citons une pilosité excessive, des menstruations irrégulières, des vergetures violettes et une cicatrisation lente des plaies.
  • La maladie de Hashimoto: cette maladie auto-immune attaque la thyroïde et peut provoquer une hypothyroïdie, ce qui peut ralentir le métabolisme. 

Ceci est une liste non exhaustive des maladies pouvant affecter le métabolisme. Dans tous les cas, vous devez consulter votre médecin pour avoir un réel diagnostic.

Pourquoi mon métabolisme est lent ?

raison metabolisme lent

Outre les maladies, c’est votre mode de vie qui peut également être à l’origine d’un métabolisme ralenti. Vous ne vous en rendez pas compte, mais vos habitudes de vie ont un impact direct sur le fonctionnement de votre corps et la perte de la masse graisseuse. Voici quelques causes d’un métabolisme lent.

Réduction drastique de l’apport calorique 

Un apport calorique insuffisant réduit votre métabolisme car il oblige votre corps à conserver les calories au lieu de les brûler. En mangeant moins que ce dont votre corps a besoin, vous entraînez involontairement votre métabolisme à ralentir et à stocker des calories parce que votre corps croit qu’il se prépare à mourir de faim. C’est pourquoi les régimes drastiques vous privant de nombreux nutriments avec un apport calorique faible sont très mauvais pour votre santé.

Sauter le petit-déjeuner 

Votre métabolisme diminue pendant que vous dormez, donc si vous commencez votre journée sans manger, votre métabolisme continuera à fonctionner à un rythme plus lent. Commencez votre journée par un petit-déjeuner sain et prévoyez des repas et éventuellement des collations équilibrées. Vous pouvez par exemple opter pour les substituts YFood si vous n’avez pas le temps le matin.

Ne pas se reposer suffisamment 

Lorsque vous êtes épuisé par le stress et le manque de sommeil, votre corps a du mal à remplir ses fonctions quotidiennes. La fatigue fait que votre métabolisme fonctionne à un rythme plus lent. Pour vous relaxer, vous pouvez opter pour des compléments comme la L-Théanine.

Ne pas boire suffisamment d’eau

En restant hydraté et en buvant suffisamment d’eau, vous augmentez votre métabolisme. La déshydratation entraîne une baisse de la température corporelle, et votre corps va vouloir stocker des graisses pour augmenter sa température. Cela diminue donc votre taux métabolique. De plus, le corps a du mal à différencier la faim de la soif, ce qui peut vous conduire à grignoter alors que vous n’en avez pas besoin.

Ne pas faire de sport

Au-delà d’une alimentation équilibrée, il est nécessaire de pratiquer une activité physique 30 minutes, au moins 2 à 3 fois par semaine. Si vous n’êtes pas une fan de sport, faites des promenades à des heures régulières et complétez avec des séances de renforcement musculaires rapides: 20 minutes. Le fait de faire des exercices accélère votre métabolisme et vous brûlerez des calories au repos.

Comment perdre du poids avec un métabolisme lent ?

activer son metabolisme avec la nourriture

Si votre métabolisme est lent, vous pouvez le réactiver avec quelques astuces simples, mais il faudra bien prendre en compte que vous ne pourrez pas perdre de poids sur la balance pendant les premiers mois. En réactivant votre métabolisme vous allez affiner votre silhouette et atteindre vos objectifs sans avoir à regarder votre balance.

Régime alimentaire pour un métabolisme lent 

L’augmentation de la consommation de certains aliments va donner un coup de pouce à votre métabolisme. Si vous les incorporez dans votre alimentation quotidienne, vous pouvez faire la différence qui profitera à votre métabolisme.

  • Les protéines: Les protéines telles que la volaille maigre, les œufs, le poisson, les produits laitiers et les haricots vous permettent de vous sentir plus rassasié, et votre métabolisme plus élevé, plus longtemps. Elles sont composées d’acides aminés, qui sont plus difficiles à décomposer que les graisses et les glucides, de sorte que vous brûlez plus de calories en les digérant. Consultez notre article sur: Les protéines pour perdre du poids
  • Les aliments épicés: Manger des aliments épicés peut plaire à votre palais tout en donnant un coup de fouet à votre métabolisme. Par contre, évitez de le faire si vous avez des problèmes de digestion ou d’intestin. 
  • Le thé vert: La caféine et la catéchine légères contenues dans le thé vert peuvent augmenter votre fonction métabolique de 4 à 5 % et vous bénéficiez en plus d’antioxydants qui peuvent réduire le risque de certaines maladies. 
  • Les aliments riches en iode: Sans une quantité suffisante d’iode, votre thyroïde ne peut pas fonctionner efficacement et a donc un impact négatif sur votre métabolisme. De nombreuses personnes ont adopté le sel de mer, mais n’abandonnez pas complètement le sel de table. Un quart de cuillère à café de sel de table iodé fournit environ 50 % de la dose quotidienne d’iode recommandée. Les algues, la morue, les crevettes et les œufs sont d’autres aliments riches en iode à consommer. Sinon, optez pour un complément alimentaire à base d’iode.  
  • La caféine: Consommée modérément, la caféine vous aidera à activer votre métabolisme, mais attention, elle peut aussi supprimer votre appétit. Cela peut vous amener à vous goinfrer plus tard dans la journée ou à ne pas prendre suffisamment de repas.

Les aliments à réduire pour un métabolisme lent

  • L’alcool: Mauvais pour la santé (mais ce n’est pas une surprise), il ralentit votre métabolisme car votre corps métabolise l’alcool avant les autres aliments. L’alcool ajoute également des calories vides supplémentaires. 
  • Les glucides: ils sont facilement décomposés par votre organisme, ce qui se traduit par une faible valeur nutritive et un métabolisme plus lent, car votre organisme fournit moins d’efforts de manière répétée. Ils sont nécessaires au bon fonctionnement de votre corps mais en petites quantités.
  • Les aliments sucrés: ils perturbent votre taux de sucre dans le sang et sont rapidement absorbés.
  • Les aliments transformés: ils peuvent vous exposer à des conservateurs chimiques dont on pense qu’ils entraînent une prise de poids supplémentaire au niveau abdominal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page